Blog

Share this post :

Technologie et savoir humain: L’avenir leur appartient

Il va de soi que l’innovation n’a pas fini de repousser les limites humaines possibles. Tout est décidément branché et futuriste. Néanmoins, il est important d’admettre que l’avenir tourne autour du savoir et des connaissances et non sur la sophistication seulement.

Tout est le fruit du savoir et de l’intelligence humaine. Mais ce n’est qu’à la dernière révolution industrielle que ce constat a pu être établi. Cette dernière a insufflé la vie aux machines et robots pour venir en aide aux humains au niveau des problèmes complexes.

Selon une définition communément admise, les connaissances peuvent être tacites ou explicites. Les connaissances explicites sont exprimées, quantifiées, codifiées, partagées et programmées. L’on peut prendre exemple sur des manuels scolaires ou des rapports de recherche. Ces connaissances peuvent être transférés à la machine par la suite.

Par analogie, les connaissances tacites sont beaucoup plus difficiles à cerner. Elles sont intangibles, allant des connaissances acquises à travers des expériences personnelles, l’expertise accumulée et même des instincts de base. De fait, les enseigner à un robot ou une machine ne sera pas aisé.

Toutefois, l’on peut saisir certaines connaissances tacites au moyen de transcription d’événements, de forums et de réunions. Pour ensuite, analyser et organiser les informations à l’aide d’un logiciel de reconnaissance vocale pour créer une précieuse banque de connaissances et former de nouveaux employés.

Le savoir: la pierre angulaire de la croissance

Plusieurs économistes et sociologues se mettent d’accord sur le principe que le facteur travail sera bien plus convoité que le facteur capital dans le procédé de création de richesses dans le futur. Même au niveau microéconomique, dans l’entreprise, la gestion des socles de connaissances impacte directement les outputs.

Dans un monde technologique d’innovation et d’idées de plus en plus originales, c’est le cerveau humain qui l’emporte haut la main. Selon une étude menée par Deloitte UK, au cours des 15 dernières années, la technologie a éliminé 800 mille emplois au Royaume-Uni, tout en créant 3.5 millions de nouveaux postes. Ces nouveaux emplois rémunèrent en moyenne 10 mille £ de plus par an que ceux qui ont été perdus.

La raison est simple. La machine comprend les connaissances explicites et logiques et se charge des tâches routinières et répétitives, tels que le traitement des données, la mise à jour des bases de données… laissant place à la créativité humaine et au talent de l‘humain pour l’interprétation, la conclusion et la décision. De fait, les employés sont propulsés vers de nouveaux postes plus lucratifs.

L’exemple est plus concret pour le trading. Les algorithmes arrivent à détecter les signaux du marché et achète ou vend l’actif en conséquence. Quant aux traders, ils se chargent de mettre en place des stratégies et de conseiller les investisseurs, tout en gagnant plus de temps, d’énergie et d’argent.

Optimiser et doser l’usage de la technologie

Même les écoles et les éducateurs peuvent se tourner vers l’IA et le machine learning si nécessaire. Pour des connaissances explicites comme les tables de multiplication et les devoirs, l’on peut faire appel à la technologie de pointe. Cela permettrait d’alléger la tâche de l’éducateur et de favoriser l’esprit critique, la créativité et l’échange avec les élèves. Ainsi l’enseignant apporte sa pierre au socle de connaissances des étudiants et maximise les efforts d’analyse et de transmission d’expérience.

Dans ce même sillage, pour le domaine de la santé, l’IA pourrait être appliquée au diagnostic. Les machines peuvent apprendre à lire les résultats d’un test et en déduire un diagnostic préliminaire avant de passer par un médecin pour la prescription de traitement. Il va sans dire que la médecine dépend de connaissances tacites plus qu’explicites.

Quel que soit le secteur, si les chefs d’entreprise comprennent et gèrent les connaissances tacites et explicites, ils seront en mesure d’optimiser leurs opérations, de créer de meilleurs produits et services et, finalement, de prospérer pendant la quatrième révolution industrielle.

In fine, c’est l’intelligence et la connaissance qui comptent. Il est question de doser l’usage de la technologie et d’éviter l’oisiveté des humains. Déléguer l’interprétation et l’explication aux humains tout en laissant la machine faire les tâches plus rapidement serait le plus judicieux. Le savoir est le vrai pouvoir, la technologie n’est que le moyen de maximisation du rendu.

Vers l’émergence d’un nouveau modèle d’éducation

C’est à partir de ce constat également que GOMYCODE propose un modèle éducatif bien ancré au 21ème siècle, à travers, l’active learning. Il n’est plus question du passive learning hérité du 19eme siècle où un professeur vient partager ses connaissances théoriques avec les étudiants.

Le modèle d’apprentissage de GOMYCODE est unique et différent. L’idée fondamentale de notre modèle d’apprentissage est de pousser les étudiants à développer leurs compétences d’auto-apprentissage, mais aussi à travailler sur des projets et éventuellement à apprendre à construire, concevoir et créer un produit technologique.

C’est ainsi que lors de l’ensemble de nos parcours, nos étudiants créeront un projet technologique qu’ils présenteront lors du “Demo Day”. Cela vient ainsi en écho à notre Motto: “Learn by making”.

C’est pourquoi, à GOMYCODE, nous utilisons des méthodes d’apprentissage actives et un programme basé sur la maîtrise pour développer des compétences techniques et des compétences générales.

Notre modèle reflète le travail qui se déroule sur le lieu d’apprentissage, à la fois dans le contenu mais aussi dans le niveau de compétence atteint par l’étudiant. Avec l’apprentissage actif, nos étudiants contrôlent ce qu’ils apprennent, comment ils apprennent et contribuent à l’apprentissage des autres.

Nous proposons une méthodologie d’apprentissage unique mixant le Online et le Offline Learning permettant à l’étudiant d’avancer à son propre rythme. Nos étudiants sont assistés et monitorés par des instructeurs afin d’assurer son progrès tout au long du programme.

Nous investissons sur l’expérience d’apprentissage de nos étudiants en offrant un environnement dynamique et “disruptif” leur permettant de développer leurs compétences.

Ce modèle d’éducation, tel que déjà adapté par GOMYCODE et qui place l’étudiant au centre du processus, sera amené à devenir la norme dans les années à venir.

Rejoignez GOMYCODE et lancez votre carrière dans la tech dans un cadre unique. Retrouvez nos programmes de formation sur notre site web ou contactez nos conseillers au 39 143 900.

Share this post :

Sign up for Newsletters