Share this post :

Elle produit des aliments à base d’insectes: Cette Startup tunisienne lève 10 millions d’Euros

Il s’agit de l’une des startups les plus prometteuses. nextProtein, startup franco-tunisienne active dans l’agritech vient de lever 10,2 millions d’euros d’euros auprès d’un groupe d’investisseurs coordonné par Blue Oceans Partners, Telos Impact et RAISE Impact.

Cette levée de fonds lui permettra de bientôt commercialiser ses produits alimentaire et ses engrais à base de protéines d’insectes à destination des animaux.

Une sucess story à l’idée fascinante  

Derrière nextProtein se cachent deux jeunes tunisiens aux idées débordantes et au concept novateur.

Syrine Chaalala travaillait au sein de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rattachée aux Nations-Unies et voyageait dans de nombreux pays. Lors de ces voyages, elle observait de près les problèmes liés à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Cette observation la suivra pendant longtemps, jusqu’en 2013 avec Mohamed Gastli, un ingénieur-chimiste, ils se posent la question de savoir comment nourrir une population mondiale en pleine croissance pour atteindre la sécurité alimentaire tout en protégeant l’environnement et en luttant contre le gaspillage.

C’est en étudiant les insectes et leurs sources de protéines que les deux protagonistes ont une idée: en faire une alternative aux protéines traditionnelles non-durables.

Dans une déclaration au journal les Echos, Syrine Chaalala estime que “qu’un kilogramme de protéine d’insecte permet d’économiser trois kilos de poisson qui auraient été utilisés comme aliments dans l’aquaculture”.

En 2014, les deux co-fondateurs de nextProtein commencent par étudier un insecte particulier: les larves de mouches soldat noir. Celles-ci sont présentes partout dans le monde, ne sont pas porteuses de maladies et sont respectueuses de l’environnement. “Cette espèce particulière de mouche est sélectionnée spécialement pour sa qualité bénéfique et à haut rendement, car elle peut être transformée en poudre, en huile et en engrais” assurent les co-fondateurs de nextProtein, qui utilisent le cycle de vie de la mouche soldat noire en la nourrissant de déchets organiques.

En 2016, une certaine maîtrise des mouches soldat noir, une véritable prouesse permettra à nextProtein de se faire un nom et de réussir en 2017 sa première levée de fonds. La startup ouvre ainsi sa première usine de production en Tunisie et décuple ses capacités de production tout en respectant l’environnement.

“Nous produisons des protéines à base d’insectes pour les stocks d’aliments pour animaux dans le but d’accélérer l’agriculture durable et de lutter contre la pénurie de ressources avec une empreinte carbone quasi nulle” affirment les fondateurs de la startup, qui font de la lutte contre la rareté des terres et des ressources et de la nutrition durable leur combat. Selon Syrine Chaalala et Mohamed Gastli, leur startup peut “produire autant de protéines à partir de 100 m² que 100 hectares de champ de soja”, grâce aux protéines d’insectes.

“Combiner les cycles organiques de la nature avec l’efficacité évolutive de la technologie” – nextProtein

Grâce à cette deuxième levée de fonds de 10,2 millions d’euros, nextProtein ouvrira bientôt une deuxième usine. Cela permettra à la startup d’augmenter ses capacités de production et d’être un concurrent viable aux protéines traditionnelles, avec pour objectif de produire dans les 5 ans à venir 100 000 tonnes/an de protéines d’insectes et se positionner davantage comme un leader du secteur.

Des investisseurs de renom pour une “révolution de l’industrie agricole”

Parmi les investisseurs qui ont cru au projet nextProtein dès la phase d’inception du projet l’on retrouve de nombreux grands investisseurs qui croient en la révolution engendrée par la startup dans le monde des protéines.

L’on retrouve ainsi l’homme d’affaires français Xavier Niel connu notamment pour son fonds d’investissement Kima Ventures mais aussi pour ses succès à la tête du groupe Iliad et Le Monde, et derrière la création de la Station F, les Business Angels Jérome Lecat, Khaled Helioui, Sylvie Ganter, Christophe Cervasel ou encore Cyril Grislain et donc aujourd’hui Blue Oceans Partners, Telos Impact et RAISE Impact.

Selon Christian Lim de Blue Ocean Partners, “la startup a développé le modèle d’élevage d’insectes le plus évolutif à ce jour”.

Cet appui financier permet aujourd’hui à nextProtein de pouvoir envisager l’avenir sereinement. En effet, la startup a aujourd’hui ses produits certifiés par le biais du système de contrôle et d’expertise du commerce de l’UE, qui est considéré comme ayant certaines des normes les plus strictes au monde pour superviser l’importation de produits animaux et lui permettra ainsi d’avoir accès à un marché évalué à plusieurs milliards d’euros par an.

Share this post :

Sign up for Newsletters