Share this post :

Comment la data décide le champion de l’AFCON

un groupe d'hommes courant devant le graphe

Pendant l’AFCON (Coupe d’Afrique des Nations), la data analytics se joue entre les buts spectaculaires et les passes talentueuses sur le terrain de football.

Les chiffres se mêlent aux victoires, guident les entraîneurs, transformant le ballon rond en une bataille tactique au fur et à mesure des matchs.

Imaginez voir chaque passe, chaque tacle, et le rythme cardiaque de chaque joueur à travers une loupe digitale.

Grâce à des plateformes de data comme Opta et StatsBomb, c’est la réalité pour des entraîneurs comme Aliou Cissé du Sénégal.

Avec ce nouvel angle, les entraîneurs peuvent analyser les contre-attaques rapides du Sénégal et comprendre comment des joueurs comme Sadio Mané orchestrent les mouvements de l’équipe.

De même, ils peuvent identifier les points faibles de la défense nigériane, mettant en évidence les lacunes dans le marquage de certaines régions.

L’art des stratégies de coaching personnalisées

Il est crucial de se rappeler que la data n’est pas un “cheat code”.

De la même manière que jeter un ingrédient au hasard dans une casserole ne garantit pas un plat savoureux.

Les entraîneurs doivent comprendre la signification des chiffres.

Prenons l’exemple du Marocain Sofiane Boufal, un dribbleur incroyable, statistiques à l’appui.

Cependant, Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc, estime que Boufal est plus performant dans un système de contre-attaque que dans un système de passes lentes.

Cette technique personnalisée est très importante.

Le Camerounais Vincent Aboubakar est meilleur en ligne droite et de la tête, tandis que Mohamed Salah excelle dans des passes triangulaires complexes.

Ce serait comme demander à un lion de grimper à un arbre.

Utiliser une méthode de data unique perturberait Salah et mettrait Aboubakar à l’écart!

Le côté intello : La précision des passes à l’AFCON

Explorons maintenant le côté technique.

Des data intéressantes peuvent être recueillies à partir de la précision des passes, mesurant la fréquence à laquelle la passe d’un joueur atteint sa cible.

Le Sénégal a eu la meilleure précision de passe lors de l’AFCON 2021 avec 82%, suivi par l’Égypte avec 76%.

AFCON Mesures de passes pour les joueurs de football : taux d'achèvement, précision, distance parcourue, passes réussies et passes clés.
AFCON 2021: The Review - Opta Analyst
Le fait de passer correctement le ballon est-il un signe de réussite ?

Pas toujours !

Malgré un taux de passes réussies impressionnant de 64,8 %, la Côte d’Ivoire a été éliminée dès le début des éliminations directes.

Le secret réside dans le fait qu’il ne suffit pas de réussir toutes les passes pour atteindre la cage.

Le Sénégal et l’Égypte étaient des passeurs précis et déterminés, ouvrant les défenses et créant des occasions de but.

Équilibrer les Stats et l’Humain dans l’AFCON:

Les entraîneurs disposent d’un outil de décryptage magique, et les joueurs d’une vision à rayons X, tandis que la data transforme l’AFCON.

Cependant, il est crucial de se rappeler que les données sont un outil, non une baguette magique.

Dans le football, la touche humaine – la soif des joueurs, la vision de l’entraîneur et l’énergie des spectateurs – reste la clé du succès.

Qu’est-ce qui déterminera le champion de l’AFCON cette année – les encouragements du public ou la précision des data ?

Nous sommes impatients de voir qui sera le prochain champion – une danse envoûtante combinant passion et data.

Share this post :

Sign up for Newsletters