Share this post :

Comment bâtir votre stratégie cloud?

Introduction

Pour accélérer une transformation numérique, les entreprises doivent élaborer une stratégie pour passer au cloud et assurer une transition en toute sécurité des applications existantes vers les nouvelles approches ou commencer à apprendre de nouveaux modèles de cloud pour commencer une nouvelle application. Certaines entreprises débutent leur discussion sur la migration vers le cloud et n’ont même pas de stratégie cloud en place.

Une bonne compréhension de vos applications en interne avec votre structure permet de consolider les décisions liées au cloud.

Une migration ≠ Stratégie Cloud

Dans cet article, nous vous accompagnerons dans un voyage dans le cloud computing en présentant les méthodologies, les outils, les ressources et les meilleures pratiques d’adoption du cloud, simplifiant et accélérant le passage vers le cloud. Avant de s’engager dans la migration, il est nécessaire de comprendre la phase d’évaluation et les besoins d’ajustement, la présentation et la définition des services Azure pour réussir votre passage vers le cloud.

Avant de commencer à planifier la migration vers le cloud, vous devez définir votre stratégie d’adoption afin de:

•Créer les plans techniques initiaux.

•Assurer que vos charges de travail s’exécuteront comme prévu.

•Préparer un modèle qualitatif pour estimer les coûts de migration.

•Effectuer la migration en limitant les impacts sur l’entreprise, c’est donc la phase d’expérimentation.

Analyse de la migration

Cette phase est la partie la plus importante de votre passage au cloud car vous devez comprendre votre environnement, votre infrastructure, votre application, les exigences de sécurité et la gouvernance pour pouvoir décider si vous êtes prêt à passer vers le cloud et le coût actuel et dans le futur. Toutes les directions de l’entreprise devraient contribuer à l’analyse.

La première phase d’analyse peut être basée sur une vision du cycle de la méthode de développement de l’architecture (Architecture Development Method : ADM) d’ “Open Group Architecture Framework” (TOGAF).

TOGAF et ADM

“La norme TOGAF est un standard pour l’architecture d’entreprise. Elle peut être utilisé librement par toute organisation souhaitant développer une architecture d’entreprise à utiliser au sein de cette organisation”.

La méthode de développement d’architecture TOGAF (ADM) est au cœur de TOGAF.

ADM comprend une phase préliminaire suivie de huit phases pour:

•Bâtir une architecture technique.

•Planifiez le déploiement.

•Mettre en œuvre.

•Gérez les changements.

Phases ADM:

Nous présenterons les 8 phases d’ADM:

1. Architecture de vision

2. Architecture d’entreprise

3. Architecture des systèmes d’information

4. Architecture technologique

5. Opportunités et solutions

6. Planification de la migration

7. Gestion de la mise en œuvre

8. Gestion des changements d’architecture

Phases de migration vers le cloud

Dans tout changement de transformation numérique au sein d’une organisation, il est important de comprendre quelle est la destination et quels seront les points de cheminement tout au long de votre voyage vers le Cloud. Il existe plusieurs destinations potentielles pour chaque application, et les déploiements dans le cloud informatique en seront un mélange.

Basée sur TOGAF, la migration vers le cloud comprendra six phases:

1. Identification de l’architecture source.

2. Identification de l’architecture cible.

3. Identification des fournisseurs de solutions cloud.

4. Sélection d’un ou plusieurs fournisseurs de cloud.

5. Plan de migration.

6. Migration et test.

Principes de migration vers le cloud:

• Aller vite

• Repousser les limites

• Prendre des décisions basées sur les données (conception de microservices et messagerie)

• Simplifier

• Communiquer pour réussir

Feuille de route du cloud: passage au cloud

Méthodes de déploiement pour le cloud computing

Il existe trois modèles différents de déploiement cloud. Un modèle de déploiement cloud définit où vos données sont stockées et comment vos clients interagissent avec elles (comment ils y accèdent et où les applications s’exécutent). Cela dépend également de votre propre infrastructure que vous souhaitez ou devez gérer.

Le cloud public est le plus utilisé car vous n’avez aucune infrastructure locale à entretenir ou à maintenir: tout fonctionne sur l’infrastructure de votre fournisseur. Les entreprises peuvent utiliser plusieurs fournisseurs de cloud public à différentes échelles. Exemple des fournisseurs de cloud : Microsoft Azure, Amazon AWS, Google Cloud, Oracle Cloud et encore plus.

Types de services cloud

Il existe trois grandes catégories de cloud computing. Il est important de les comprendre car vous ne manquerez pas de les voir dans la documentation, ou dans le cadre de la formation.

Séparation des responsabilités dans le modèle Azure

Le modèle « lift-and-shift » implique de déplacer vos applications ou services existants vers des machines virtuelles hébergés chez le fournisseur Cloud, avec un système d’exploitation et une configuration réseau similaire à la configuration locale sur une plate-forme cloud. La réussite de cette migration des serveurs et de transfert tire parti des avantages de l’infrastructure et des fonctionnalités de gestion du cloud tout en minimisant à la fois le coût de la migration et en diminuant le temps nécessaire pour terminer la migration.

Dans ce schéma, nous présentons la responsabilité de chacun pour chaque modèle choisit.  

Approches de migration vers le cloud

Parlons des différentes méthodes à utiliser pour migrer les applications vers le cloud, on parle ici des 5R, l’application peut être:

• Re-hébergé: déplacer et étendre la stratégie sans aucun changement.

• Refactorisé: reconditionnez votre application sans changement majeur de code.

• Re-architecturé : moderniser votre code, briser les monolithes en Microservices.

• Reconstruite: supprimez les applications héritées et développez à nouveau à l’aide de services et de fonctionnalités cloud. Elle nécessite une bonne maîtrise d’un concept fonctionnel et technique, la familiarité avec une application existante, des processus métiers ainsi que des services cloud.

• Remplacé : cela signifie que nous utiliserons une solution SaaS au lieu de l’application actuelle.

Et on peut trouver aussi le Lift-bricoler-et-shift introduit par Amazon AWS.

S’agit-il d’une migration vers le cloud ou d’une adoption du cloud?

Cette question est vraiment importante car avant de parler du cloud, toute organisation doit comprendre que nous devons changer le mode de travail de chaque employé, en pensant à l’automatisation, à l’agilité, au DevOps, aux processus internes, à l’héritage, à la sécurité, à la confidentialité des données et à la gouvernance.

Étapes de base à effectuer avant la migration

1.Formez une équipe cloud et attribuer des rôles

Cette équipe est composée des experts en architecture d’entreprise et de l’innovation technologique. C’est comme un comité qui travaillera sur cette grande transformation de l’analyse jusqu’à la définition et la mise en œuvre de toutes les stratégies.

Ils commencent à évaluer l’utilisation des services SaaS dans un cloud public après les services PaaS, et dans certains cas un re-hébergement IaaS. Mais en fonction de l’environnement, des technologies désuets et de l’application, ils peuvent décider de les conserver sur site.

De nombreuses organisations ont des effectifs dotés de connaissances et de compétences spécialisées développées au fil des ans dans des systèmes, plates-formes, technologies ou configurations hérités spécifiques et personnalisés. Même cette expertise peut augmenter avec le temps parce qu’elle est obsolète ou parce que l’entreprise ou le domaine fonctionnel spécifique change. Mais ces compétences sont importantes pour pouvoir définir les mêmes résultats après la migration. Donc, ils doivent contribuer; ils peuvent être des ingénieurs réseau, des administrateurs système et des opérateurs, des gestionnaires de tâches des analystes, des développeurs, des ingénieurs d’assurance qualité (AQ), des administrateurs de bases de données et des architectes ou des spécialistes du stockage et de la sécurité des données, des architectes commerciaux et fonctionnels, et bien d’autres.

Lorsque tous les membres sont sélectionnés, un leader du cloud ou un propriétaire de produit – si nous utilisons Scrum et l’agilité au sein de l’organisation – doit attribuer des rôles spécifiques en fonction de leur tâche à effectuer dans la stratégie cloud.

2. Comprenez votre infrastructure

Après avoir transformé l’organisation informatique pour créer une nouvelle structure dédiée aux stratégies et à l’analyse du cloud, en définissant leurs rôles au cours de la première étape avant de définir l’équipe de base, avec des objectifs et des indicateurs clés définis, ils doivent commencer par l’infrastructure de l’organisation. Tous les membres travaillent en collaboration avec l’équipe TI pour définir toutes les caractéristiques, par exemple, le nombre de serveurs, le nombre de VM, les stockages, le système d’exploitation, les capacités, le pourcentage d’utilisation en une heure ou une journée, la configuration spécifique à prendre en compte, les licences installées, d’autres technologies, et tous les détails sont importants pour choisir le meilleur modèle de cloud: IaaS ou PaaS ou SaaS.

3. Couplage et liens entre les applications et les bases de données

Nous savons que les applications peuvent être clonées dans plusieurs serveurs pour s’assurer qu’elles sont toujours disponibles, et dans cette étape, nous devons consolider le travail afin de définir les liens entre toutes les applications, par exemple, pour définir un plan de priorité avant de passer vers le cloud.

4. Directive: “Déplacer certaines applications vers le cloud.”

Après avoir défini les priorités, tous les membres doivent étudier la conformité des données, la confidentialité et la technologie utilisée pour décider si nous sommes en mesure de les déplacer sans modification ni délestage pour une refonte.

Cinq stratégies R pour la migration des applications vers le cloud

Parce que tout est autour des applications, le choix de la stratégie dépendra de la migration.

Les professionnels de l’IT au sein de l’entreprise doivent préparer un plan pour chaque application et la nécessité de décider s’ils travailleront sur toutes les applications même si elles ne peuvent pas être intégrées dans le cloud ou sélectionner l’application dont ils ont besoin pour démarrer une stratégie.

5. Construire un projet d’architecture de vision pour certains candidats

Choisissez très bien. Votre application a besoin d’être testée, et nous pouvons sélectionner un cas facile où il n’est pas compliqué de travailler sur sa vision et un cas couplé pour comprendre et définir les risques et les problèmes. Ainsi, il est facile de commencer à réfléchir à des solutions, et elles peuvent être des références dans d’autres applications.

6. Commencez l’expérience à l’aide des offres des fournisseurs de tests

Après avoir défini votre stratégie, vous devez choisir certains fournisseurs pour démarrer certaines expériences. Chaque fournisseur peut offrir un service de test tel que DevTest lab dans Microsoft Azure, où vous pouvez utiliser les services cloud, vérifier la faisabilité et anticiper les problèmes à l’avance.

7. Préparer et planifier une modification des rôles au sein de l’organisation après la migration

Il est vraiment important de préparer une stratégie de ressources humaines. Peut-être que lorsque vous avez terminé de travailler sur votre feuille de route de migration, vous devez inclure une nouvelle organisation avec des rôles spécifiques qui rassemblent les anciennes compétences dans les emplois, en tenant en compte le développement des talents et la monté en compétences en termes de nouveaux rôles liés aux emplois cloud (architecte ou intégrateur). Il est recommandé de changer les tâches manuelles en tâches plus automatisé, et reste mieux que d’affecter plus de ressources.

Adoption de Multicloud

L’une des solutions pour prévenir les menaces malveillantes et internes lors de son utilisation dans un cloud hybride en tant que stratégie consiste à utiliser l’architecture multicloud, ce qui peut convenir à certaines organisations, en particulier si votre application est conçue à l’aide de microservices. Cela sera intéressant pour minimiser la latence de vos services et bases de données déployés.

Conclusion

La migration vers le cloud est une opportunité de changement pour chaque organisation car il ne s’agit pas de passer au cloud, il s’agit de réorganiser les travaux et de mettre en place de nouveaux processus, de nouveaux défis à atteindre, et plus de revenus, d’évolutivité, de résilience et de sensibilisation aux dépendances. Les changements seront faciles et les employés se concentreront sur l’amélioration du développement de produits. La planification de votre stratégie peut prendre plus de temps que prévu, mais c’est mieux que d’échouer et de revenir à l’architecture sur site car, jusqu’à présent, les efforts de modernisation n’ont pas réussi à générer les avantages souhaités et attendus pour certaines entreprises.

Share this post :

Sign up for Newsletters