Share this post :

Au fait, c’est quoi la “scalabilité”?

Ce mot est l’un des mots que vous entendrez le plus si vous êtes entourés de personnes travaillant dans la Tech. Le mot “scalability”, employé également en langue française sous le terme “Scalable” peut-être le pire de vos cauchemars, si vous ne saisissez pas son sens quand il est employé dans une phrase extrêmement importante.

Dans le monde des startups la “Scalabilité” peut concerner autant un projet qu’un produit.

On dit qu’un produit est scalable lorsqu’il a la possibilité de s’adapter très rapidement à un changement majeur, de grande ampleur sans connaitre d’échec, en maintenant ses fonctionnalités et ses performances. Pour vous donner un exemple concret: Un site web qui est conçu pour revoir 10.000 connexions simultanées et qui grâce à son succès en reçoit 100.000. Pour qu’il ne plante pas, il faut qu’il soit “scalable”, c’est-à-dire, lui permettre de s’adapter rapidement pour pouvoir absorber autant de connexions.

Un projet est dit Scalable quand il adopte dans son modèle économique une prévision de développement et de croissance très rapide. La très grande majorité des startups affirment être “scalable”, c’est-à-dire, ayant un potentiel de croissance exponentiel leur permettant en un temps très court de passer à un statut d’entreprise sans pour autant perdre en rentabilité et en performances.

D’ailleurs, si vous comptez lancer une startup et que vous êtes à la recherche de financements, la plupart des investisseurs vous demanderont si votre projet est “scalable”, à savoir, capable de multiplier très rapidement votre volume d’affaires et vos revenus avec un coût supplémentaire minimal.

Ne pas exploser en plein vol

L’un des risques majeurs que ce soit pour un produit ou pour un projet, c’est d’exploser en plein vol. En effet, en voulant faire croitre très rapidement son produit ou son projet, celui-ci peut-être confronté à un ensemble de chocs qui peuvent parfois les anéantir.

Pour ne pas y parvenir, voici quelques astuces pour assurer la scalabilité de votre startup:

“La scalabilité c’est la capacité pour une startup de développer massivement son volume d’activité afin de réaliser des économies d’échelle, et ce le plus rapidement possible. Autrement dit, sa capacité à passer rapidement de la TPE à la multinationale” assure Olivier Ezratty auteur du Guide des Startups au magazine Challlenges.

1) Utiliser un Produit Minimum Viable (MVP)

Aucun produit, même avec un très grand potentiel, ne peut-être scalable si vous n’arrivez pas à démontrer qu’il est fonctionnel et des clients sont prêts à payer pour celui-ci pour valider votre modèle économique. Essayez-le sur plusieurs clients aux profils différents afin de vous assurer de sa scalabilité et d’aller voir des investisseurs pour le faire évoluer.

2) Définir un plan stratégique flexible et en constante évolution

Si votre startup repose sur une offre trop particulière, trop étroite, elle ne sera pas perçue comme scalable. Construisez une stratégie et un plan qui font preuve d’innovation continue, qui donnent lieux à de nouvelles solutions nécessitant un suivi dans le futur.

3) Automatiser les processus

Une startup avec un trop grand nombre d’employés et un travail fastidieux et intense ne risque pas d’être scalable. C’est pourquoi il faut dès le départ envisager à automatiser votre production avec un process bien clair et établi.. Aujourd’hui, grâce aux technologies présentes, une très large partie de votre travail peut être automatisée. Documentez les processus et créez des supports de formation pour que les nouvelles personnes puissent comprendre comment ça marche et faciliter leur intégration.

4) Savoir attirer les investisseurs

Nous l’avons dit, une startup scalable est une startup qui augmente rapidement ses revenus. Au départ, la croissance organique à travers le réinvestissement des bénéfices ne vous permettra pas de parvenir à cette croissance extrêmement rapide. Il faudra donc céder un peu de contrôle à vos investisseurs. Mais en les choisissant bien, leur expertise et leur expérience vous offriront une plus-value.

5) Externaliser ce qui n’est pas important

Un bon entrepreneur est celui qui n’externalise pas ses compétences de base et qui ne se laisse pas à la merci d’une propriété intellectuelle qu’ils ne possède pas. Cependant, il ne doit pas non plus de tout faire en interne.

Tout développer en interne coûte très cher et prend beaucoup de temps. Être scalable nécessite de savoir tirer le meilleur partie de ressources extérieures.

6) Construire un noyau dur

Vous ne pouvez pas être partout! Un bon dirigeant de startup le sait. C’est pourquoi, pour être scalable, il faut s’entourer d’une équipe solide, un noyau durr capable de vous aider à faire face aux différents obstacles. Et plus votre startup évolue, plus ce noyau dur devra s’élargir. Il faudra montrer que vous avez et pouvez continuer à embaucher les bonnes personnes pour gérer l’entreprise à grande échelle sans que vous soyez partout et ne preniez pas toutes les décisions.

7) Vouloir changer les choses

Tout le monde ne veut pas forcément changer les choses voire le monde. Certains se satisfont amplement d’un petit business bien orienté et qui peut rapporter gros. Être scalable est une décision stratégique car prise trop tôt ou trop tard, votre entreprise peut en pâtir. Cependant si vous voulez réellement changer les choses ou devenir le leader incontestable de votre secteur, il n’y a pas d’autres choix que d’être scalable.

Cet article a été inspiré des articles suivants:

Share this post :

Sign up for Newsletters